Général

Comment élever un hippocampe

Comment élever un hippocampe

De nombreux livres sur l'aquarium vous diront que l'élevage d'hippocampes est une chose simple à faire. Mais ce n'est pas vrai. Seuls les aquariophiles amateurs expérimentés devraient tenter cette entreprise. Si vous avez réussi à garder un couple d'hippocampes heureux et en bonne santé, il y a de fortes chances que vous soyez prêt pour cette prochaine étape.

Les éleveurs conviennent que la qualité de l'eau doit être très bonne pour répondre aux besoins de ces jeunes poissons, mais la partie la plus délicate de l'élevage d'hippocampes est leur nutrition. Ils ont besoin d'être nourris en continu parce qu'ils n'ont pas d'estomac pour le stockage des aliments et pendant au moins deux semaines après leur naissance, ils devraient avoir de la nourriture disponible en tout temps. Ce magasin abondant est nécessaire pour qu'ils n'aient pas à nager loin car les hippocampes, jeunes et vieux, sont de terribles nageurs. Plus ils recherchent de la nourriture, plus ils dépensent d'énergie et cela se traduit par un faible taux de survie.

Certains éleveurs d'hippocampes laissent une lumière faible allumée pendant 24 heures au cours des deux premières semaines, lorsque la demande alimentaire est élevée. Cela concentre à la fois le plancton et les hippocampes dans la même zone, ce qui permet aux alevins d'être à portée de leurs proies. Néanmoins, de nombreux aquariophiles amateurs sont perplexes quant à la raison pour laquelle leurs hippocampes meurent, bien que toutes ces exigences aient été satisfaites. Ce n'est pas un grand mystère - la réponse réside dans la qualité des aliments.

Nutrition

Les hippocampes ne mangent que des aliments vivants (bien que certains aquariophiles purs et durs aient pu «former» leurs adultes à manger des aliments surgelés). Vous devez donc disposer d'un réservoir séparé dans lequel vous pouvez cultiver votre propre nourriture vivante. Les crevettes Mysid sont la meilleure nourriture pour les hippocampes, mais elles sont difficiles à trouver. Les crevettes de saumure, d'autre part, sont faciles à trouver et à élever, bien qu'à elles seules, elles ne soient pas suffisamment nutritives pour subvenir aux besoins des alevins. Cependant, la qualité du zooplancton de crevettes peut être élevée à des niveaux adéquats en les nourrissant de formule d'enrichissement (comme Selcon ou rotifères) et de phytoplancton avant de les donner à vos alevins.

Nourrissez les bébés hippocampes les crevettes de saumure nouvellement écloses et jeunes (appelées nauplii) car elles sont riches en acides gras, dont les alevins ont besoin pour se développer. Une mauvaise vision et des difficultés à trouver des proies, des nageoires usées ou mystérieusement érodées, de faibles taux de croissance, des morts massives, un syndrome de peur soudain (choc ou mort en cas de peur) et une fréquence élevée de maladies sont tous des indicateurs que votre couvée peut souffrir de malnutrition.

Des études ont montré que les alevins font de leur mieux avec une alimentation variée, comme une fête occasionnelle de crevettes mysid ou de copépodes entre les tétées de crevettes saumurées fortifiées régulières. Si vous pensez que vous pouvez gérer les exigences nutritionnelles exigeantes, vous pouvez probablement élever avec succès une couvée d'hippocampes. Quiconque l'a fait vous dira que l'effort supplémentaire en vaut la peine.

Accouplement

Le rituel d'accouplement des hippocampes est une chose spectaculaire à voir. Le mâle s'approche de la femelle et s'installe à côté d'elle. Il tremble alors pour attirer son attention, gonflant sa poche. La femelle va alors trembler. Ils nagent tous les deux dans la colonne d'eau, souvent «tenant la queue» et se promenant autour du réservoir. Ils changent généralement de couleur lorsqu'ils se rencontrent.

Une fois qu'ils se sont installés, il est temps de s'accoupler. La femelle dépose ses œufs dans la poche du mâle. Il va se tortiller et se tortiller un peu pour placer les œufs dans sa cavité à couvain. Une fois les œufs en place, la poche se ferme jusqu'à ce qu'il soit prêt à accoucher. La période de gestation peut varier; cependant, la plus courte de toutes les espèces connues est d'environ 15 jours (pour l'hippocampe nain, Hippocampus zosterae).

Naissance

La naissance survient généralement tôt le matin, mais vous pouvez le dire parce que le père est très agité. Certains aquariophiles isolent le mâle dans le bassin de la pépinière, bien que d'autres ne le recommandent pas en disant que cela le stresse trop. Lorsque les bébés sont prêts à s'échapper de la poche, ayant déjà éclos de leurs œufs à l'intérieur, le mâle éprouve ce qui ressemble à des douleurs intenses de travail. Il s'ancre à quelque chose et se tord et se tord pour forcer les alevins, parfois même en se frottant le ventre contre un objet dur pour déplacer la couvée vers l'entrée de sa poche.

Bien que les hippocampes adultes ne mangent pas leurs petits, les alevins doivent être isolés dans une nurserie afin qu'ils puissent être correctement nourris. Attrapez les alevins en utilisant une tasse ou un verre. N'utilisez pas de résille - à aucun moment ils ne doivent être exposés à l'air libre. Surveillez plus de bébés un ou deux jours après la naissance de la couvée initiale.

Les deux premières semaines

Les deux premières semaines sont les plus cruciales. La pépinière doit être une installation simple et pas trop grande. Faites attention aux pierres que vous utilisez. Si les bulles sont trop petites, les alevins les consommeront, pensant qu'ils sont un repas, et mourront. Si vous utilisez un bon système de circulation, vous n'aurez peut-être pas besoin d'aération supplémentaire. Un filtre à bulles ou à éponge et un petit filtre de puissance devraient suffire.

Si vous avez choisi d'ajouter un substrat ou du gravier, respectez la dolomite, l'aragonite ou la coquille d'huître broyée. Ce type de substrat tamponnera le pH de l'eau et aidera à réduire les toxines (si le gravier est déjà biologiquement établi). Certains aquariophiles disent que le gravier n'est pas une bonne idée car cela rend le nettoyage un peu plus difficile.

L'ammoniac et les nitrites doivent être proches de zéro et les nitrates à moins de 10 ppm. Comme la plupart des espèces marines, un pH de 8,0 à 8,3 est idéal et une gravité spécifique de 1,020 à 1,024. Sachez à quelle température votre espèce se perfectionne, car elle peut aller de la basse des années 60 au milieu des années 70 (Fahrenheit). Maintenez la qualité de votre eau dans la pépinière en effectuant de fréquents changements d'eau partiels, environ 25 à 30% chaque semaine. Pour économiser de l'argent, vous pouvez utiliser cette vieille eau pour élever le bac à saumure.

Si vous avez de la roche vivante dans le réservoir, assurez-vous absolument qu'aucun ver à poils et crustacés ne se trouve à l'intérieur. Ils vont manger les alevins. Les bébés hippocampes ont besoin de nombreux poteaux d'attelage, alors assurez-vous d'avoir des retenues disponibles dans votre réservoir. Le statut précaire des hippocampes dans la nature en raison d'un déclin rapide de la qualité de leur environnement natal a fait de leur élevage un travail d'amour pour le fan d'Hippocampe soucieux de la conservation.