Juste pour le fun

Nouveau vaccin sans aiguille pour le virus de la leucémie féline

Nouveau vaccin sans aiguille pour le virus de la leucémie féline

Le virus de la leucémie féline (FeLV) est considéré comme l'infection la plus grave connue pour affecter les chats. Il s'agit d'une infection virale hautement contagieuse transmise de chat à chat par le sang et la salive. Les vaccinations contre le FeLV et la rage ont toutes deux été impliquées dans la maladie mortelle associée au sarcome associé au vaccin (EVA). Il a été suggéré que les adjuvants de ces vaccins sont les coupables. On estime que 1 sur 10 000 à 1 sur 1 000 chats sont affectés.

Un nouveau vaccin a été développé par Merial appelé Purevax® Recombinant FeLV Vaccine qui est un vaccin sans adjuvant et qui est administré par voie transdermique! Pas de coups de feu, pas d'aiguilles!

Le protocole vaccinal initial consiste à administrer la première dose à 9 semaines et une seconde dose 3 semaines plus tard. La dose requise est de 0,25 ml, ce qui est beaucoup moins que la dose traditionnelle de 1,0 ml. Une vaccination de rappel est recommandée chaque année.

Le vaccin est administré avec un système de vaccination transdermique VETJET ™ qui a été conçu pour les chats et consiste en un système de pression d'air. Pour utiliser le système, aucune préparation cutanée n'est nécessaire. Le site recommandé est la peau sur la cuisse latérale. L'applicateur est maintenu contre la jambe du chat et lors de l'activation, la dose entière est administrée en moins de 0,3 seconde. En raison de la haute pression, il est considéré comme étant injecté à travers l'équivalent d'une très petite aiguille de calibre 34 à 36. Le vaccin est déposé dans la peau, ce qui augmente en fait la quantité d'antigène vaccinal absorbé et traité par l'organisme par rapport aux injections sous-cutanées.

Ce vaccin est une alternative nouvelle et intéressante aux vaccins traditionnels contre la leucémie féline. L'espoir est que ce vaccin sans adjuvant donnera la protection et préviendra l'incidence des réactions indésirables graves associées au vaccin.

Source: Conférence donnée à la Conférence vétérinaire occidentale de 2005 par le Dr Richard B. Ford, professeur de médecine, North Carolina State University.