Général

Type d'huile Cat 3406b

Type d'huile Cat 3406b

Le type d'huile Cat 3406b a été sélectionné parmi les trois types d'huile à utiliser pour les expériences in vivo. De plus, chaque type d'huile a été stocké à 4°C dans l'obscurité pendant 1 mois pour déterminer l'effet du stockage sur la capacité antioxydante des huiles. Les résultats du test de capacité antioxydante sont présentés dans [Figure 1](#fig1){ref-type="fig"}.

2.2. Animaux d'expérimentation {#sec2.2}

-------------------------

Toutes les procédures de soin et d'utilisation des animaux ont été effectuées conformément aux directives du Comité de protection des animaux de l'Université du Manitoba. Le numéro de protocole pour l'étude animale est : AUP000004 et AUP000006.

Des souris mâles C57BL/6 de douze semaines ont été achetées chez Charles River (St. Constant, Québec, Canada). Après 1 semaine d'acclimatation, les souris ont été assignées au hasard soit au groupe témoin (*n* = 20) soit au groupe intoxiqué à la roténone (*n* = 20). Le groupe de traitement à la roténone a reçu par voie orale de la roténone (0,5 mg/kg de poids corporel) dissoute dans de l'huile d'olive (3 : 2 v/v) une fois par jour pendant quatre semaines. Tous les traitements ont été effectués entre 9h00 et 10h00. Les souris témoins ont reçu le même volume de véhicule (huile d'olive) aux mêmes moments. Après traitement à la roténone, les souris ont été examinées un jour et trois jours après le dernier traitement pour la survie et l'activité locomotrice. Les souris ont ensuite été sacrifiées et le sang, le cœur, le foie, les reins et les testicules ont été collectés. Les niveaux d'antioxydants dans les tissus et dans l'huile ont été déterminés par la même méthode.

2.3. Traitement à la roténone {#sec2.3}

-----------------------

Des souris mâles C57BL/6 de douze semaines ont été assignées au hasard au groupe témoin (*n* = 20) ou au groupe intoxiqué à la roténone (*n* = 20). Les souris du groupe intoxiqué à la roténone ont reçu par voie orale de la roténone (0,5 mg/kg de poids corporel) dissoute dans de l'huile d'olive (3 : 2 v/v) une fois par jour pendant quatre semaines. Il s'agit d'une dose de roténone couramment utilisée dans de nombreuses études animales [[@B40]]. Les souris témoins ont reçu le même volume de véhicule (huile d'olive) aux mêmes moments.

2.4. Survie de la souris après traitement à la roténone {#sec2.4}

--------------------------------------------

Des souris C57BL/6 âgées d'une semaine ont été traitées avec 0,5 mg/kg de roténone ou un véhicule (huile d'olive) quotidiennement, pendant 4 semaines. Le nombre de décès dans chaque groupe a été enregistré chaque jour et pour un total de 40 jours. Les animaux morts d'un surdosage apparent (perte de mouvements coordonnés, schémas respiratoires anormaux ou respiration laborieuse) ont été enregistrés comme morts. Les animaux qui ont survécu ont été examinés 1 jour et 3 jours après le dernier traitement pour l'activité locomotrice et le poids.

2.5. Activité locomotrice des souris {#sec2.5}

-------------------------------

L'activité locomotrice a été mesurée à l'aide d'un test d'activité en champ ouvert. Le test a été effectué comme décrit précédemment [[@B41]]. L'activité a été mesurée comme la distance totale (en cm) parcourue en plein champ.

2.6. Western Blot {#sec2.6}

---------------------

Les souris, cœurs, foies, reins et testicules ont été homogénéisés dans un tampon de lyse (50 mM Tris-HCl, pH 7,4, 150 mM NaCl, 0,1 % Triton X-100, 2 mM EDTA et 10 % de glycérol) contenant un inhibiteur de protéase cocktl et inhibiteur de la phosphatase cocktl (Sigma-Aldrich). Le lysat a ensuite été centrifugé à 13 000 rpm pendant 10 min. Le surnageant a été collecté et mélangé avec du tampon de chargement 2x. Les protéines ont été résolues par électrophorèse sur gel de dodécylsulfate de sodium-polyacrylamide à 10 % (SDS-PAGE) et transférées sur membrane de nitrocellulose (Bio-Rad, Hercules, CA, USA). Les membranes ont été incubées avec les anticorps primaires suivants : anti-*α*-synucléine (1 : 1000, Abcam, Cambridge, UK), anti-DJ-1 (1 : 1000, Santa Cruz Biotechnology, Santa Cruz, CA, USA) , et *β*-actine (1 : 5000, Cell Signaling Technology, Danvers, MA, USA). Après incubation avec l'anticorps secondaire, les bandes ont été visualisées en utilisant la méthode de chimiluminescence améliorée (Bio-Rad, Hercules, CA, USA). L'intensité de la bande a été analysée en utilisant le logiciel d'analyse 1-D Quantity One (Bio-Rad, Hercules, CA, USA).

2.7. Extraction d'huile {#sec2.7}

-------------------

*Daucus carota* L. (carotte) et*Pinus korensis* Siebold &, Zucc. des graines (aiguilles de pin) ont été achetées auprès de l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Chaque échantillon (1 g) a été soumis à une extraction à l'hexane par agitation pendant 1 h à température ambiante. Après centrifugation à 13 000 tr/min pendant 5 min, le surnageant a été décanté et stocké dans un bécher vide à 4°C jusqu'à utilisation.

2.8. Dosage de la substance réactive à l'acide thiobarbiturique (TBARS) {#sec2.8}

---------------------------------------------------------

Le TBARS, le test de peroxydation lipidique (LPO) le plus couramment utilisé, est basé sur la détection du malondialdéhyde (MDA) en tant que produit final de la peroxydation lipidique [[@B42]]. Le dosage est basé


Voir la vidéo: Lost Of Power On Cat 3406b 7fb (Décembre 2021).