Juste pour le fun

Les animaux jouent un grand rôle dans la série Harry Potter

Les animaux jouent un grand rôle dans la série Harry Potter

Ce n'est qu'à l'école de sorcellerie et de sorcellerie de Poudlard qu'un professeur ressentirait le besoin d'instruire: "Mais les monstres ne font pas de bons animaux de compagnie."

Bien sûr, il s'agit d'une école avec un cours sur "Le soin des créatures magiques" et les étudiants de première année reçoivent un avis les avertissant qu'ils peuvent apporter "un hibou OU un chat OU un crapaud". Mais comme le dit un jeune élève: "Si j'apportais un crapaud, je le perdrais dès que possible."

Les rats sont également considérés comme des animaux de compagnie autorisés dans le monde du garçon sorcier Harry Potter, star de la série pour enfants qui est devenue une légende de l'édition et un long métrage produit par Warner Bros.

Beaucoup a été fait de l'auteur britannique J.K. L'attention de Rowling aux détails magiques pour créer un fantasme entièrement crédible où les sorciers coexistent avec des Moldus (humains non magiques) qui ignorent heureusement l'existence du mal Lord Voldemort, un sorcier noir qui a tenté de tuer Harry alors qu'il était bébé, laissant une cicatrice en forme d'éclair sur la tête du garçon.

Les animaux de compagnie sont essentiels à l'intrigue

Les animaux jouent des rôles grands et petits sur les 1 819 pages qui composent la série jusqu'à présent. Non seulement ils font avancer l'histoire à des moments critiques, les chats, les rats et, oui, même les crapauds que Harry et sa compagnie se recroquevillent dans leurs dortoirs la nuit offrent la compagnie et le confort vitaux dont ces enfants ont tant besoin. Après tout, les élèves de Poudlard sont peut-être des sorciers, mais ce sont aussi des enfants loin de chez eux.

Pendant ce temps, les livres sont également peuplés d'humains qui peuvent se déguiser en animaux de compagnie ainsi qu'en animaux qui ne devraient jamais être caressés.
En fait, même à Poudlard, les manuels grondent. Le commerçant de Diacon Alley, où les étudiants de Poudlard s'approvisionnent, conserve le "Livre des monstres" dans une grande cage en fer car il a l'habitude de se casser de façon agressive. L'allée est également l'endroit où les jeunes sorciers achètent leurs animaux de compagnie à la bien nommée «Ménagerie magique».

La tortue magique

Là, une gigantesque tortue avec une coquille incrustée de bijoux scintille littéralement, et ce bruit éclatant est le son d'un lapin blanc qui se transforme en chapeau haut de forme en soie et vice versa. Les rats noirs jouent à un jeu de saut en utilisant leur queue comme corde. Et la sorcière derrière le comptoir offre des conseils vétérinaires sur toutes sortes de bêtes, y compris les soins des tritons à double extrémité.

C'est à cette sorcière que le meilleur ami de Harry, Ron, amène son rat de compagnie étrangement apathique, Croûtard, pour un traitement à Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban.

The Pet Rat

Non pas que Scabbers ait jamais eu beaucoup d'énergie. Ron Weasley, le plus jeune de six garçons dans une famille de sorciers en difficulté, a hérité de l'animal de compagnie comme une autre main d'un frère aîné. Comme il le dit à Harry lors de sa première rencontre, "Il est inutile et il ne se réveille presque jamais." Mais alors, le petit rongeur courageux sauve presque immédiatement les garçons d'une meute d'intimidateurs en mordant l'un d'eux.

Un bon rat, ça.

Maintenant, cependant, après un voyage d'été en Égypte, Scabbers fait le mort plus souvent et de manière plus convaincante qu'auparavant. Malheureusement, la sorcière n'a aucun remède, mais une bonne chose vient de la visite au magasin. Hermoine Granger, un ami proche des deux garçons, achète Crookshanks, un chat roux avec une queue de brosse à bouteille et un visage qui "avait l'air grincheux et étrangement écrasé, comme s'il avait couru tête baissée dans un mur de briques".

Seuls Croûtard, et par conséquent, Ron, semblent découragés par le choix d'Hermoine. Elle était censée acheter un hibou (plus de détails plus tard). Dans le troisième livre, qui présente les animaux de manière plus critique dans l'intrigue que les autres, Scabbers disparaît étrangement tandis que Crookshanks est étrangement présent.

En fait, il y a un soupçon… oups, je ne peux pas le dire. Ce serait ce que les jeunes fans de Harry Potter - apparemment toujours conscients qu'il y aura une prochaine génération de lecteurs qui doivent être parfaitement ignorants des développements - appellent un "spoiler".

Les hiboux

Alors, plus sur les hiboux alors. L'une des inventions les plus délicieuses de l'auteur est le système de distribution du courrier des sorciers - les hiboux, qui sont traités comme des animaux de compagnie. Après les repas dans la grande salle, où le plafond imite le ciel réel avec des étoiles apparaissant la nuit, il y a un éclatement et un battement d'ailes alors que les lettres de la maison sont livrées au bec aux étudiants.

En lisant Harry Potter, cependant, il est préférable de se rappeler que les animaux ne sont pas toujours quoi ou qui, ils semblent être. Il existe un sort de transfiguration, et à divers moments l'un ou l'autre élève se transforme en furet, en canari, et malheureusement pour Hermoine - grâce au travail d'une potion défectueuse - une sorte de chat. Elle doit se retirer à l'infirmerie jusqu'à ce que ses symptômes félins disparaissent.

Il existe également une créature telle qu'un Animagus - une sorcière ou un sorcier qui peut devenir un animal à volonté et parfois se faire passer pour un animal de compagnie. Alors que les Animagi sont censés s'inscrire auprès du Ministère de la Magie, il y a des voyous qui ne le font pas, et dans un livre un agent de Voldemort avec des dessins mortels sur Harry apparaît comme un…

Non, c'est assez de l'intrigue - jusqu'à l'apparition du cinquième Harry Potter.