Santé des animaux

Signes d'un accident vasculaire cérébral chez les chats

Signes d'un accident vasculaire cérébral chez les chats

Bien qu'ils soient plus répandus chez l'homme que chez leurs compagnons félins, les AVC chez les chats sont courants et doivent être diagnostiqués et traités immédiatement. La gravité de la maladie peut être pénible, mais il est préférable de reconnaître les symptômes avant de tirer des conclusions hâtives et de traiter tout comportement anormal avec le vétérinaire de votre chat en temps opportun.

Mon chat a-t-il un accident vasculaire cérébral?

Un accident vasculaire cérébral est une condition causée par une obstruction de l'apport sanguin au cerveau, entraînant un accident vasculaire cérébral, souvent appelé CVA. Les chats souffrant d'un AVC présentent souvent des comportements qui ressemblent à une intoxication, caractérisés par une désorientation, une pression sur la tête, une léthargie et un manque de coordination.

Un autre effet secondaire potentiel de l'AVC chez les chats est les convulsions, qui peuvent provoquer des pleurs inhabituels, une agression et une perte de conscience. Bien qu'une crise et les autres symptômes susmentionnés n'indiquent pas nécessairement qu'un accident vasculaire cérébral s'est produit, tous sont dignes de préoccupation et doivent être traités. Le développement de symptômes d'AVC chez les chats est basé sur la gravité des dommages, il est donc préférable d'être prudent que désolé lors de la visite à l'urgence.

Il convient également de noter que les chats peuvent souffrir de caillots sanguins et éventuellement de vaisseaux bloqués dans des zones autres que le cerveau. L'endroit le plus courant est leurs membres postérieurs, qui sont connus sous le nom de thromboembolie aortique féline ou «thrombus en selle». Cela peut être une affection extrêmement douloureuse et doit être traité immédiatement par un vétérinaire pour gérer la douleur et commencer le traitement.

Voici quelques signes supplémentaires d'un accident vasculaire cérébral chez les chats:

  • Vocalisations anormales
  • Spasmes oculaires
  • Contournement répétitif
  • Chutes fréquentes
  • Bave excessive
  • Vomissement
  • Manque d'appétit
  • Baisse de la température corporelle
  • Utilisation avec facultés affaiblies des membres

Si votre chat présente l'un de ces signes ou symptômes, emmenez-le immédiatement aux urgences vétérinaires.

Types d'AVC chez les chats et causes potentielles

Comme pour les humains, les accidents vasculaires cérébraux se répartissent en deux catégories distinctes: les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques et les accidents ischémiques cérébraux. L'AVC hémorragique est causé par des saignements dans le cerveau, qui sont souvent révélateurs d'hypertension artérielle, de tumeurs cérébrales, de maladies inflammatoires et, dans certains cas rares, d'empoisonnement.

Un AVC ischémique correspond à un flux sanguin insuffisant vers le cerveau, secondaire à un caillot sanguin, qui a provoqué un blocage. Les chats atteints d'ischémie souffrent souvent de maladies cardiaques, de maladies rénales, de dysfonction thyroïdienne ou de cancer.

Dans les deux cas, les symptômes d'un AVC chez le chat peuvent être temporaires ou permanents et peuvent se manifester brusquement. Il est toujours préférable de consulter votre vétérinaire avant d'ignorer ou de tenter de traiter tout comportement inhabituel affiché par votre chat. Le temps est essentiel; ignorer un signe d'avertissement pourrait faire la différence entre une affection traitable et une déficience à vie.

Pour continuer à lire sur le diagnostic et le traitement d'un AVC chez le chat, cliquez ici.